Art-thérapie individuelle

« Ce n’est point dans l’objet que réside le sens des choses, mais dans la démarche. »

Antoine de Saint-Exupéry

Cadre des séances 

Je vous reçois dans mon cabinet, au 1 rue de Constantine à Montpellier ou bien à votre domicile (photos en bas de la page).

Le cabinet est un espace art-thérapeutique confidentiel, à l’abri de toutes intrusions (morales, sociales…), sécurisant et bienveillant. Un espace de non jugement, de non interprétation.

L’art-thérapie individuelle s’inscrit davantage dans une visée curative (voir onglet art-thérapie). Elle nécessite la construction d’une prise en soin construite entre vous et moi.

Je vous accueille pour un entretien préliminaire où vous exprimerez votre demande. Plusieurs entretiens peuvent être nécessaires. A la suite de ces entretiens, nous déterminerons ensemble votre parcours de soin.

Ce parcours de soin fait partie d’une chaine de soins médicaux et thérapeutiques.

L’art-thérapie ne prétend pas guérir, mais soulage, apaise la souffrance, permet d’élargir son propre espace interne afin de mieux vivre, mieux être, de s’ouvrir à des sens possibles afin de construire des nouvelles traces de son histoire.

Elle ne se substitue pas au traitement médical.

La séance

Je vous accompagne dans le processus de création d’un objet éphémère.

En fonction de votre problématique, je vous propose un dispositif de création. Ce dispositif sera une proposition d’expériences poétiques éphémères.

Comme chaque séance est autonome, un dispositif différent sera proposé à chaque nouvelle rencontre.

Dans cet espace/temps, des esquisses de résolutions symboliques peuvent émerger et c’est dans la vie quotidienne que s’élaboreront les sens nouveaux vous permettant d’inventer des solutions singulières.

Pourquoi éphémère ?

L’objet crée n’est pas une fin en soi. Il est souhaitable que l’objet  crée ne soit pas conservé par le sujet. Ce qui importe c’est le processus, le cheminement, l’expérience poétique.

La production issue d’une séance ne peut par conséquent, donner lieu à une exposition. En effet, ce que le patient choisit de déposer dans cet objet est tout à fait personnel et doit rester dans l’intimité de la séance.

Le sujet fait l’expérience du détachement de la séparation.

Cependant les séances d’art-thérapie peuvent amener au sujet l’envie de s’inscrire dans une pratique artistique qui, elle, peut l’amener à s’exposer.

Code déontologie

http://www.espacedelunconscient.com/medias/files/code-de-deontologie-profac.pdf

Le cabinet

Espace bureau

Espace de bricolage

Espace repos